Transition en Guinée : Voici un possible agenda de la Junte

En effet, si sur le plan de la stabilité du pays, l’arrestation le 4 juin du Général Sadiba Koulibaly, ancien Chef d’État-Major Général des Armées, également ancien coordonnateur du CNRD structure de la Junte au pouvoir à Conakry, pour désertion et son jugement par le Tribunal Militaire Permanent de Conakry sont vus par plusieurs agents administratifs comme étant des « véritables facteurs de déstabilisation de la cohésion sociale et de l’unité des troupes des forces armées », le Chef de la Junte guinéenne déroule sans « fanfare » son agenda.
Alors qu’à cause de cette arrestation ayant débouché à une condamnation à 5 ans d’emprisonnement ferme, puis sa rétrogradation à l’échelle de « Colonel » et sa radiation ainsi que celle  des dizaines d’officiers de l’armée, de la police et de la gendarmerie nationale (y compris le capitaine Ahmed Tidiane Diallo, premier fils du principal opposant Cellou Dalein Diallo), nombreuses sources militaires préviennent que plusieurs autres officiers supérieurs semblent être « sur la liste des militaires à surveiller ».
D’ici-là des informations révèlent bien des velléités sur l’éventuel agenda du Général Mamadi Doumbouya. Qu'il serait tout d'abord prévu une élection référendaire en mars 2025, qui devrait sceller l’exclusion des principaux leaders politiques. A travers une loi fondamentale aussi fragile que les tentes dressées pour un roi bédouin.
Ensuite, entre juin-juillet 2025, des élections législatives et communales, par lesquelles, les listes de Mamadi Doumbouya devraient écraser les partis politiques dominant de l’échiquier politique guinéen.
En fin, décembre 2025, l’organisation de l’élection présidentielle pour plébisciter le Général Mamadi Doumbouya, « le tombeur de tous ses compagnons d’armes ».
A travers tout ceci, l’on comprend aisément que la Junte guinéenne soit constituée de véritables biceps. Et que le président Doumbouya veuille s'agripper au pouvoir. Mais ne l’oublions pas, si les forts du moment savent se battre, seuls les sages gagnent les batailles.